• Lancement une plateforme pour lutter contre l'abandon des animaux

    LIRE LA SUITE

  • Le poussin de l'hoazin, doué pour la varappe

    LIRE LA SUITE

  • La Peta demande d'interdire le commerce de peaux d'ânes du Kenya vers la Chine

    LIRE LA SUITE

  • Un autre dinosaure-oiseau tenait compagnie à l'Archéoptéryx

    LIRE LA SUITE

ACTUALITÉS

pictoL'anti-puce de votre chien peut être toxique pour le chat

09/05/2019

« Vous avez un chien et un chat, n'utilisez surtout pas certaines pipettes anti-parasitaires de Médor sur Félix, un des composants risquerait de le tuer, a mis en garde mardi l'agence sanitaire Anses.


Avec l'arrivée du printemps, c'est la saison pour traiter les animaux de compagnie contre les puces et les tiques.


Mais les traitements externes pour chiens à base de perméthrine sont toxiques pour les chats, même dès quelques gouttes, souligne l'agence.


Tremblements, convulsions... La perméthrine peut entraîner des troubles neurologiques pouvant être mortels, les chats n'étant pas en mesure d'éliminer cette substance autorisée chez le chien.


En 2018, via le dispositif de pharmacovigilance piloté par l'Agence nationale du médicament vétérinaire, l'Anses a ainsi enregistré 122 déclarations d'effets indésirables chez des chats après des traitements à base de perméthrine. Plus de 50 ont été jugées "graves", et six chats sont morts.


En cas d'exposition accidentelle, même sans effets indésirables déclarés, l'Anses conseille de laver le chat avec de l'eau tiède et du savon ou du liquide vaisselle, et de consulter un vétérinaire.


Et si vous avez un chat et un chien, tenez les à distance jusqu'à ce que la zone de traitement soit sèche. Et assurez-vous "que les chats ne puissent pas lécher" cette zone. »

 

Source : AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © (2009) Agence France-Presse